Saturday, July 2, 2011

BURGOS STREET ... MANILLE !

Pour les noctambules, les amoureux de la nuit … bref, pour ceux qui aiment la découverte, le mystère et le piquant de l’aventure nocturne.

Comme je vous en ai déjà fait part, il y a peu de vie nocturne aux Philippines. En général à partir de 20 heures il n’y a plus personne dans les rues, les gens regardent un peu la télévision puis vont se coucher.

Rien à voir avec la Thaïlande, le Vietnam ou le Cambodge, pays dans lesquels une partie de la population vit la nuit. Essayer de trouver une soupe, un bol de riz à manger vers 22 heures … impossible tout est fermé et vous resterez le ventre creux.
Oui, ceci est vrai dans la province, bien que, en tendant un peu l’oreille, ici et là les Karaokés se font entendre, il y a de nombreux bars/vidéoke qui vont rester ouverts toute ou partie de la nuit. Ces bars, que l’on trouve absolument partout, aussi bien en ville que dans le plus retiré des villages, sont souvent sordides et plus spécialement réservés aux locaux.


Officiellement la prostitution est interdite aux Philippines, néanmoins wikipedia fait état de 800.000 prostitué et je pousserai volontiers jusqu’au million sachant qu’il y a de plus en plus d’occasionnelles et qu’elles sont de plus en plus jeunes. Même si l’école est gratuite, il faut bien payer les fournitures, le transport et le ‘’baon’’.

La prostitution étant interdite, ne vous attendez pas à trouver des claques ou maisons closes, quelques clandés, mais il faut déjà bien connaître et personnellement je vous déconseille de vous laisser entrainer dans ce genre d’établissement.


Intéressons nous à Manille, la capitale, la bête sauvage, l’ancienne Perle de l’Orient, qui bien qu’ayant perdu de son éclat, continue à fasciner. Il y a tant à découvrir dans cette ville à la fois moderne et vieillotte, terre des extrêmes, faites de contrastes et de contradictions.
En fait, il n’y a pas une Manille, mais des Manilles.
La Manille du Fort, Fort Bonifacio, avec ses majestueuses avenues rectilignes et ses grattes- ciel de verre et d’acier, n’a rien à voir avec la Manille de Quiapo,Tondo, Binondo ou Santa-Cruz, Cubao est loin, très loin d’Ortigas et pourtant si proche en distance. Plusieurs mondes qui se côtoient sans beaucoup se mélanger.


Mais intéressons nous à la vie nocturne, ce soir nous sortons dans Makati et plus précisément dans Burgos street qui se trouve à proximité de l’intersection de Makati Avenue et de Buendia.
Pourquoi Burgos street, me direz-vous ?
C’est un bon endroit pour débuter, apprendre, découvrir, fourbir ses armes et s’entrainer, tout en s’amusant. Une série de Bars avec des danseuses, des bar-Girls (GRO), des serveuses et parfois des free-lancers.



Quelques définitions :


La danseuse, comme son nom l’indique est là pour danser, plus ou moins bien, en général en petite tenue plus ou moins sexy … ce qui ne l’empêche pas d’accompagner un visiteur qui souhaiterait lui offrir à ‘’dîner’’. Si vous l’invitez (parfois, sans même l’inviter), la danseuse va venir s’installer à votre table et va essayer de se faire payer des LD.
Gaffe qu’il y a parfois des danseuses qui sont ‘’Underage’’ (mineures) et que l’on nomme ici ‘’Cherry Girls’’. Pas touche !


Les filles paraissent généralement plus jeunes qu’elles ne le sont, donc ne cherchons pas les problèmes. Les danseuses n’ont pas obligation d’aller ‘’dîner’’, elles peuvent parfois refuser.


La Bargirl ou GRO (que l’on pourrait traduire par entraineuse), elle est là pour s’entretenir avec vous, pour vous amuser, vous faire rigoler et se faire payer à boire, dans la mesure ou elle touche un pourcentage sur les boissons (surfacturées) qui lui sont offertes, les Lady Drinks ou LD (prononcer el-di). Plus vous lui payez à boire, plus d’argent elle se fait, ce qui est bon pour elle, mais aussi pour le bar
Sauf à être pour une personne totalement abjecte et infréquentable, il est rare qu’une Bar-Girl refuse une invitation à dîner.
La principale différence entre une danseuse (un model dans le langage local) et une GRO est que la première perçoit un salaire fixe journalier, la GRO ne touche que sur les LD et les ‘’barfines’’.


La serveuse ou waitress est là pour servir boissons et autres.
Plus difficile, mais pas impossible d’inviter une ‘’waitress’’ à dîner, pas de ‘’Barfine’’ à régler. Mais vous devrez attendre la fin de son service.


Le Barfine : qu’est-ce que le Barfine me demandez-vous ?
Aussi  appelé Early Work Release (EWR), c’est un montant que vous payez au bar pour autoriser la jeune personne à sortir ‘’dîner’’ avec vous.
C’est une compensation, un dédommagement pour le travail qu’elle ne va pas effectuer.
La majorité de ces ‘’bargirls’’ et danseuses arrivent des provinces, souvent, mais pas toujours, les plus reculées et pauvres du pays. Discutez avec les filles et dans la majorité des cas, vous découvrirez qu’elles sont originaires de la même province, là où et passé le recruteur.


Pourquoi ces jeunes filles viennent-elles travailler dans les bars de Manille ?
Pourquoi une jeune fille de province souhaite-t-elle bouger pour aller travailler, à des centaines de kilomètres de sa famille, dans un bar de Manille ? Pas besoin d’avoir fait l’ENA ou Polytechnique pour comprendre. C’est au sujet de cette petite chose qui fait tourner le monde … l’Argent, la monnaie, le flouze, le pèze, l’artiche.


La majorité de ces filles viennent de familles extrêmement pauvres, il faut savoir ce que pauvre veut dire aux Philippines, alors très pauvre … et n’ont, pour la plupart d’entre elles, que peu ou pas d’éducation, les parents étant trop pauvres pour les envoyer à l’école.
Il n’est pas inhabituel de rencontrer des jeunes filles de 18/20 ans qui ont la mentalité d’une gamine de 8 ans.
Pourquoi sont-elles toutes célibataires ?


Assis sur votre tabouret, accoudé au comptoir, sirotant une bière bien fraiche, vous vous posez quelques questions. Entouré de toutes ces jolies filles qui semblent disponibles, qui s’occupent et s’entretiennent avec vous en vous appelant Gwapo, Handsom man … pourquoi ne sont-elles pas mariées, pourquoi ne vivent-elles pas une vie de famille plus classique, pourquoi n’ont-elles pas de petits amis ?

Les hommes philippins sont-ils stupides, sont-ils tous des gays ?

La réponse est simple et pour mettre votre esprit à l’aise, pour vous assurer de la chose, pour vous rassurer quelque part et ce souvent dans les vapeurs de l’alcool, tout ce que vous avez à faire est de lui poser la question : « êtes-vous mariée, avez-vous un boy friend ? ».


Une fois que vous serez dans le bain, vous vous rendrez compte que toutes les histoires se ressemblent, que l’histoire que-vous raconte votre voisine, vous semble déjà familière et ce, dès la première phrase.
« I no like Filipino Guy, Filipino man no good, Filipino man butterfly, Filipino man drink too much. Boyfriend or Husband have accident, he die. He run away, no want to work, la liste est sans fin.
Ceci est la transcription exacte de la conversation, j’espère que vous appréciez le niveau de l’anglais. Maintenant la traduction : « j’aime pas le mec Philippin, l’homme Filipino pas bon, l’homme Filipino cavaleur, le Philippin boire trop, veut pas travailler. Petit ami ou mari a accident, il mort. Il foutu le camp, lui pas vouloir travail ».

La vérité est qu’une fille de bar ne souhaite pas que vous ayez dans l’idée qu’elle puisse avoir un mari, un fiancé ou un petit ami et elle aura difficulté à parler d’un éventuel rejeton, cela risquerait de casser sa baraque.

Si vous pensez qu’elle est engagée, vous serez moins enclin de tomber amoureux et de lui envoyer un peu d’argent une fois retourné au pays.
Il n’y a aucun doute à avoir, quelques-unes de ces filles ont un mari, un fiancé, peut-être même un gamin.



Comment fonctionne une fille de bar ?


Dès que vous faites votre entrée dans un établissement, vous êtes automatiquement scruté et rapidement catalogué, que vous vous en rendiez compte ou pas. Les bargirls ont des yeux plus perçants que les yeux d’un faucon.
En un instant vous êtes pesé, jugé, jaugé, évalué.
Premièrement à votre apparence, l’apparence joue un rôle important aux Philippines.
Puis elles vont faire travailler, un peu, leur petite cervelle afin de vous cataloguer dans une des deux principales catégories : distributeur de monnaie ambulant ou radin.

Vous vous asseyez, commandez une bière et dans les instants qui suivent l’arrivée de votre boisson … vous allez être approché par une, deux, parfois trois jeunes personnes charmantes et à partir du moment ou vous êtes à peu près normal, avec deux yeux, une bouche, un nez …  elle va ou elles vont commencer à vous poser quelques questions.



Et là arrive le plus important … ouvrez grandes vos oreilles.


Il y a de grandes chances qu’elle ait un agenda, un planning, il y a peu de chances que vous soyez le premier ‘’customer’’ (consommateur) qu’elle rencontre de toute sa courte vie.
La première chose qu’elle va vouloir savoir, c’est depuis combien de temps vous vous trouvez aux Philippines et si vous êtes déjà venu auparavant.

Cela va déterminer sa tactique, sous quel angle elle va jouer le jeu, son jeu. Si vous lui dites la vérité que vous êtes arrivé il y a quelques heures et que c’est votre premier séjour aux Phils, vous risquez de vous mettre dans de sales draps, sauf si vous avez bien lu ce paragraphe et ceux qui précèdent. Attention à bien préparer votre affaire et à toujours conserver l’avantage.
Vous venez juste d’arriver et, pour elles, sur votre tendre front de couleur verte en en filagramme s’inscrit …. $$$$$$$, un vierge, un nouveau né, un puceau, vert comme les prés, juste tombé de l’avion qui survolait la région et de plus sans parachute, un véritable ATM ambulant.

ATM, Automatic Teller Machine, le distributeur de monnaie


La seconde plus importante question pour elle, question qui ne saurait tarder, ‘’how long you stay here in the Philippines ?’’ votre réponse va lui donner exactement le nombre de jours dont elle dispose afin de vous soutirer le maximum d’argent, tout en soignant votre relation, de façon à ce que vous vous sentiez obligé de lui envoyer un peu d’argent , une fois de retour au pays.

Vous ne pouvez savoir combien, de tracas et de problèmes, sans parler du temps et de l’argent économisé, vont vous être évités du simple fait d’avoir lu et assimilé quelques phrases. Si vous n’êtes jamais venu aux Philippines auparavant, mentez et racontez que vous êtes venu l’an dernier. Si vous venez juste d’arriver, mentez à nouveau et dites une semaine.
Ce n’est pas difficile à faire et cela peut vous faire économiser à la fois du temps, mais surtout de l’argent.



Les bars de Burgos Street

Burgos street se trouve pratiquement à l’intersection de Makati Avenue et de Buendia, au cœur de Makati, le premier quartier des affaires de Manille.


Les bars : Wild, Wild West / Grand prix,
                 Stardust,
                 Shampoo,
                 Flamingo, en demolition,
                 MOgambo,
                 Rogues,
                 Ivory,
                 Jungle,
                 Rascals,
                 High Heels,
                 The Bronx,
                  Friday’s,
                  Ringside,
                  Montana,
                  Mascara,
                  Billboard,
                  Tickles,
                   Divino,
                   Hollywood,
                   Danadasha,
                   Wow Wow Wow,
                   Bandido,
                   Dimple,
                   Bottoms,
                   Bourbon Sreet,
                   Papillon.
                   
Blush,
                   MIrrors,
                   Pussycatts.
                   Jool’s


Tous ces bars ont des shows avec danseuses et se trouvent à côté ou en face les uns des autres. Même bien imbibé, il est très facile de passer de l’un à l’autre.


Wild Wild West / Grand Prix, deux bars en un se trouve en fait sur Makati Avenue corner Burgos. Les meilleures tables de billard du secteur, attention certaines filles jouent et elles sont redoutables. Rating : Girls 3,5 / 5 Prix 1,7 / 5.

Stardust : Bonnes danseuses et prix corrects.
Rating : G 3,1 /  P 2,8 (toujours sur 5).



Nos préférés : Rogues, Wild Wild West et Stardust, Jool’s pour les danseues..


Les prix varient de : Drinks         : P   150  / P    250
                                          L. D.         
: P   300  / P    340            Happy Hours P 170
                                          Barfine   : P 1.500 / P  3.500
                                          Tip           : P 1.500 /  P 3.000

                                         VIP Room : (certain bars) P 3.500   Happy Hours 1.750.




La semaine prochaine, le dictionnaire des Bargirls et le complex d’EDSA.



Expériences, critiques et commentaires sont les bienvenus.



Retrouvez-moi sur :

< htpp://expatauxphilippines.blogspot.com >





Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 
Chercher Trouver et Marier une Pinay,


S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.

Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.
Plus d’information sur la page ‘’livres’’






Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 



Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’








 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines





3 comments:

  1. Franchement Domy ton expérience en thermes d'années de présences là bas et tous les précieux conseils que tu donnes sont de véritables mines d'or à tous les noob comme je suis qui n'ont jamais mis un pied là bas.
    David

    ReplyDelete
  2. Ja, le jour ou tu retournes aux Philippines, je viens avec toi.

    ReplyDelete
  3. j ai vécu plusieurs mois aux philippines dans les années 80.Il faut se mefier de la venalité de certaines filles la majorité hélas qui voient dans le touriste un distributeur de billets.Se méfier si on vous invite a boire dans une maison plusieurs touristes ont été drogués avec de puissants soporifiques et dépouilles.Mettre son argent ou valeur dans une pochette ventrale ou dans une ceinture a fermeture eclair a l epoque la marque trekking en vendait tres pratique pour metttre a l abri billets et tavellers cheques.Apart cela le pays est tres chouette tres belles iles et hebergement abordable.

    ReplyDelete