Monday, October 3, 2011

DO YOU KNOW ... PO CITY ?

PO … CITY !

Po City, c’est Olongapo, la ville qui jouxte l’ex-base navale de Subic Bay, un endroit dont  tous les marins de l’US Navy rêvaient quand ils étaient en mer et dont ils usaient et abusaient  quand ils étaient à terre.

Dans des lieux moins hospitaliers que pouvait l’être Po City, de Singapour à Okinawa en passant par Saigon et Séoul,  ils ne parlaient que de ça. De ces enfilades d’établissement dédiés au repos du guerrier, de ces bars remplis de GoGo girls, de danseuses, d’entraîneuses, de serveuses et d’amuseuses en tous genre.

Tout cela a bien changé, la Navy n’est plus là, c’est plus calme, plus tranquille … mais quand tombe la nuit, quand les néons s’allument, vous allez voir que l’on peut encore s’amuser à Po City, sans les Américains, mais avec pas mal de Coréens.

Ils ont beaucoup investi dans la Zone Economique spéciale, la SBMA, la Zone Franche de Subic. Mais rassurez-vous, comme partout ailleurs ils ont leurs bars et nous ne nous y aventurerons … surtout pas. 
Il y a quatre endroits où l’on peut trouver des bars sympa sur Subic et ses environs : aujourd’hui nous visiterons  le Barrio ‘’Barretto’’, un quartier de la ville d’Olongapo.

Olongapo est une bonne alternative à Angeles City qui ne se trouve pas si loin. Il est possible de visiter les deux endroits en une seule tournée, de plusieurs jours tout de même. 


Départ de Manille vers 15 : 30, un mercredi après midi, mes deux compères qui sont des professeurs,  comme d’habitude sont en vacances, pas de classe cette semaine … sympa leur job et bien payé.

Deux heures et demie de route ou plutôt d’autoroute jusqu’à San Fernando (celui de Pampanga, non loin de Mexico et d’Angeles City), tournons à gauche en direction de Bataan et Zambales, puis sur la droite en direction de Onlongapo, Subic Bay.

Direction notre hôtel le Sheaven Seafront Resort.
Bon hôtel dans l’ensemble. Les prix démarrent à Php. 990 (budget), Php. 1.500 (Basic), Php. 1.850 (standard), Php. 2.250 (de luxe) et au-dessus avec famille, suite … Le prix est pour deux personnes, pas de supplément à payer si vous ramenez une surprise.

Pour ce que nous allons passer de temps dans nos chambres, trois standards feront l’affaire. Toutes les chambres sont climatisées, vue, balcon et mini-réf à partir de la catégorie standard. Si jamais nous avions soif en rentrant … faut toujours être prudent et prévoyant.

Une petite douche avant d’aller à l’extérieur faire un petit tour et nous nous retrouvons pour le dîner.
Sous une paillote, entre la piscine et la mer, en fait la baie de Subic, que nous dominons de quelques mètres,  nous dînons. Excellente nourriture, pas chère et un très grand choix de plats. Cuisines : Thaïlandaise, Philippine, Chinoise, Italienne et Internationale.


Neuf heures locales, vingt et une heures pour être plus précis … en voiture Simone.
En avant, accrochez vous bien,  c’est parti pour la tournée des bars du Barrio Baretto.  Pas de tous les bars, car il doit bien y en avoir une bonne trentaine.

Commençons par le Rum Jungle, sur la ‘’Olongapo Bugallon Road’’, la route principale, la National Road. Là, sur la gauche, coincé entre le Angel Witch bar et le N º 1 Night Club, tout à côté du Lips Bar Complex  se situe le Rum Jungle.

Stoppons le véhicule,  le chauffeur  restera dans la voiture, nous lui ferons porter à boire. Le bar semble neuf et pour cause il vient d’être rénové et agrandit. Il y a maintenant une grande piste de danse et une bonne quarantaine de danseuses, qui ce soir sont en tenues (petites) blanches.

Contrairement à Angeles City, ici aucune tolérance n’est permise concernant la nudité des ‘’Girls’’. Pas de pointes de seins apparentes, pas de strings, les ‘’rules’’ sont plus sévères, mais …

L’ancienne estrade à droite, sur laquelle quelques filles pouvaient danser, a été transformée en une sorte d’alcôve pour VIP. Nouvel éclairage également, qui sied mieux aux teints des demoiselles, peut être mes yeux ou alors … nous sommes à jeun !

SanMig Lite pour l’équipe SVP.

Les prix pratiqués sont dans la moyenne de ceux du quartier. Les danseuses et les serveuses sont particulièrement aguichantes, ça flirt sévère, on en oublierait le temps.
Une deuxième tournée, les danseuses sont … hot, hot, hot  …
Il y a des jeux gratuits qui vous permettent de gagner une boisson, des LD à demi-prix et même des EWR à demi tarif. (EWR, Early Work Release).

Le bar est ouvert de 12 : 00 à 03 : 00, les boissons sont à Php. 70, un peu au- dessus de la moyenne, EWR aux alentours de php. 1.500, happy hours de 12 à 19 heures. You have 2 for 1 le jeudi, pas de chance nous sommes mercredi.

Donnons  des notes : L’ensemble          3,5 sur 5
                                    Prix                     4     sur 5
                                    Service               4,5  sur 5
                                    Atmosphère        3,5  sur 5
                                    confort                3      sur 5.

Déjà 22 : 00  h avons presque passé une heure dans cet endroit !
Avons discuté avec quelques filles, mais sans offrir de LD, cela viendra plus tard, quand la nuit sera plus âgée.

Temps de bouger.
Pas besoin de réveiller le chauffeur qui dort sur son volant, vingt mètres de porte à porte et entrons au AngelWitch.

De l’extérieur, tout est bleu, le bleu des néons, il fait presque froid,  la faute des sorcières ? A l’intérieur l’atmosphère se réchauffe, les demoiselles sont chaudes  à souhait, la bière est fraîche et le patron … offre à boire.

Le service est rapide et amical, votre commande arrive rapidement  et chaude, s’il s’agit bien évidemment d’un plat nécessitant de la chaleur (sic).
Les costumes, portés par les danseuses, sont des plus élaborés et des plus créatifs. Les filles effectuent un énorme travail pour satisfaire les plus blasés d’entre nous, de nombreux maquillages sont inspirés du film ‘’Avatar’’.

De plus, ce qui n’est pas sans me déplaire, les filles dansent d’une façon très naturelle et  énergique.
Temps de donner quelques notes au Angel Witch et de se mouvoir, avec la voiture jusqu’au  Voodoo, 300 à 400 mètres, toujours sur la gauche et nous ferons le retour par la gauche, problème du chauffeur, pas le nôtre.Le Angel Witch ouvre à 19 : 00 et ferme à 03 : 00 (du matin), les boissons sont à  P 70, les LD à 150, HH jusqu’à 20 : 00 le verre à P 50. Les EWR P 1.500.

Deux cents, peut être trois cents mètres et nous voici rendus … le Voodoo Club.

Le bar lui-même n’est pas très grand, pas de grands et confortables tabourets, mais il y a quelques coins salons, larges et accueillants où … l’on pourrait imaginer des choses. Il y a toujours de nouveaux visages et en général elles sont très jeunes.

Comme il n’y a pas beaucoup de place pour danser en groupe, les filles, une vingtaine d’entres-elles tout du moins, nous ferons un spectacle à l’extérieur, sur le devant de l’établissement.
Le bar se situe sur le côté gauche en entrant  et la piste de danse se situe sur la droite. Il y a une petite alcôve d’où vous pouvez embrasser tout le bar (pas seulement le bar), tout en restant … discret, presque invisible.Chris le nouveau propriétaire a fait un gros travail pour revitaliser ce Club tombé un peu en désuétude ces dernières années.
Avons compté une bonne trentaine de filles, certaines très belles, à mon goût tout du moins. 
Peut-être que,  pas seulement à mon goût. Je ne sais ce qu’on fait mes deux compères, mais ils ont disparu, chacun leur tour un bon quart d’heure  et apparemment ils n’avaient pas de problèmes intestinaux !  

Mystères des soirées Voodoo  … après les anges et les sorcières, nous sommes maintenant dans le Voodoo, ce qui explique sûrement leur disparition momentanée.

Ils ont très certainement été rendre visite au Baron Samedi ou fait un ‘’saut’’ au Bénin (cela reste bénin).
Le Manager se nomme Don et il offre facilement à boire aux gens qu’il trouve sympa.

Les prix maintenant, la boisson est à P 70, les LD à P 150, HH de 18 à 20 heures P 50 et 150. EWR, va dépendre, danseuse, hôtesse ou serveuse. Autour de P 1.500.
Donnons quelques notes au Voodoo.
Général …. 3,5 / 5
Prix, service, atmosphère, confort … tout à 3,5 / 5.


Puis nous enchaînerons avec le Bar Barretto, un de mes préférés, sinon le préféré.
Il y a, ou tout du moins avait, à chaque fois que je m’y suis rendu, un minimum d’une vingtaine de filles, chaudes comme vous ne pouvez l’imaginer.

Une équipe de serveurs et de serveuses à vos petits soins, les sièges sont parmi les plus confortables de ceux que j’ai eu l’occasion de rencontrer aux Philippines, tout du moins dixit mon postérieur et la musique, mélange de R & R et de parties musique, avec des décibels supportables pour mes oreilles, sont parmi les plus agréables de ceux que j’ai pu entendre.

Le propriétaire, owner ici, se nomme Jim et est très amical.
Il ne sera pas difficile de vous faire offrir une bière gratuite, c’est la coutume pour les nouveaux venus.

La particularité du Bar Barretto, c’est son agencement.
Nettement différents des autres lieux de ce genre, le Bar Barretto offre un agencement fait de plein de petits bars qui se situent autour de la pièce principale.

Chaque petit bar a ses propres tabourets. C’est parfait pour se relaxer et regarder les danseuses évoluer sur la piste. Mais plus important et attrayant, cela permet également d’avoir sa propre danseuse, évoluant à quelques centimètres de vos yeux, sur votre propre bar. Voir évoluer de longues jambes fuselées à quelques centimètres … des yeux, cela donne soif. «  Une tournée SVP ! ».

Il y a également une partie bar plus conventionnelle au fond de l’édifice (je ne sais pourquoi, j’allais écrire orifice), cette partie légèrement surélevée permet d’avoir une vue sur l’ensemble de l’établissement. Les tables sont à une hauteur parfaite pour une longue cession reposante de bières glacées, histoire de refroidir un peu l’atmosphère, car il commence à faire chaud.

Les GRO sont hot, hot, hot.
Les dancers sont, hot, hot, hot … too, peut-être même plus que ça !

Vous pouvez obtenir un PI de 15 % sur le total de votre facture.
C’est le genre d’endroit où l’on souhaite s’attarder, le genre d’endroit où l’on n’a pas envie de se ‘’barrer tôt’’. Je sais, je sais, elle était facile, mais je ne pouvais vous en faire grâce.

Les serveurs et serveuses sont amicaux et efficaces et font impeccablement leur service. Vous avez terminé votre bière, une autre va arriver, mais ils ne poussent pas à la consommation ; si vous en avez assez, la dernière bière apportée retournera en cuisine, automatiquement.

Donnons quelques notes au Bar Barretto :
C’est un bar qui est ouvert de 14 : 00 h jusqu’à 02 : 00 (du matin)
La bière locale est à Php. 60,
Les LD à Php.140,
EWR : aux alentours de  Php.1.400.
Je vais changer un peu et vous donner cela sur 10 (cela vous obligera à faire des calculs, la prochaine fois je mets cela sur 6 !).

Note d’ensemble ……………………………………. ... 10 / 10,
Coût ………………………………………………....... 10 / 10,
Service …………………………………………………10 / 10,
Atmosphère …………………………………………… 10 / 10,
Confort …………………………………………………  8 / 10.

Il doit être un peu plus d’une heure, sans mes lunettes je ne vois plus les aiguilles de ma montre. Temps de visiter celui qui je pense sera le dernier bar de notre tournée, l’Office Bar.

Nous sommes maintenant sur le chemin du retour, en direction de notre Hôtel et hop, stoppons, ici le ‘’Office Bar’’, sur la gauche.
Le Boss est un ancien du coin et il en connait un rayon sur le Barrio Barretto, aussi si vous souhaitez vous renseigner …

A côté se trouve le Midnight Rambler, mais désolé, vers trois heures du matin, à ma sortie du Office Bar, je n’avais qu’une hâte … trouver un lit. Comme les deux sont collés l’un à l’autre, vous n’aurez aucun de mal à trouver.

Les filles dansent en ligne et toutes dans le tempo, ce qui n’est pas toujours le cas, de plus elles font cela avec énergie. Pour avoir du bon temps, nous avons eu du bon temps, tellement bon que je ne l’ai pas vu passer.
La musique n’est pas trop forte, il est possible de se causer sans avoir à hurler. Après plusieurs heures passées dans le bruit … c’est bon.

Bon endroit pour se détendre, sobre en blanc et bleu sombre, lumières vertes et bleues, ça donne un coup de froid,  mais les filles sont … et mes compagnons d’infortune y vont de leurs LD(s).
Je présume qu’ils ont un plan pour terminer la nuit, mais je leur fais savoir qu’en ce qui me concerne je vais demander au chauffeur de me raccompagner à l’hôtel, avant de le renvoyer à l’Office Bar.

J’aime travailler dans ces conditions et si chacun avait un bureau comme celui-ci, nous serions plus assidus au travail, n’hésitant pas à faire des heures sup’s, même gratuites.

Olongapo est une excellente alternative à Angeles City. L'on n’y retrouve pas de ces déchets, débris et zombies qui hantent AC. Les prix y sont abordables et lorsque Burgos, le Complexe et autres sur Manille tendent à devenir trop cher … Po City, nous voici. 


Les bars sont tous tenus par des étrangers, la clientèle est elle-même à 90 % étrangère.

Faire attention,  pas trop de bateaux à quai, c’est préférable.


D’autres bars  à visiter :
Le Midnight Rambler, le Rosie’s Bar, le Wet spot Bar et le Sons of Bacchus.
Cela doit suffire pour une autre soirée, qu’en pensez-vous ?

Quelques autres bars que vous pouvez essayer, toujours dans le Barrio Barretto :
Le Catwalk, le Club 1, le Club 20 / 20, Escape, Le Foxe Hole, Hot Zone, Lower Lips, Night Riders, Rascal Paradise, Score …


Vos expériences, vos avis, vos critiques et vos commentaires seront comme d’habitude les bienvenus et si vous souhaitez m’aider à noter les bars, welcome on board.

Cela c’est pour la vie nocturne.
Maintenant si vous souhaitez me rejoindre pour la vie diurne aux pays des 7.107 îles : 
< www.expatauxphilippinres.blogspot.com >






Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 
Chercher Trouver et Marier une Pinay,


S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.

Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.
Plus d’information sur la page ‘’livres’’






Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 



Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’








 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines



No comments:

Post a Comment